Maxence, 13 ans, ambassadeur de la station

En cette magnifique journée marquée par un froid polaire sous un soleil rayonnant, nous avons eu la chance de passer un moment privilégié avec le plus jeune ambassadeur de la station. Maxence est un jeune collégien originaire de Toulouse atteint par une maladie dégénérative appelée Myopathie de Duchenne, ou dystrophie musculaire de Duchenne, provoquant une dégénérescence progressive de l’ensemble des muscles de l’organisme. Lorsqu’il est sur les pistes il se sent « en vacances », tout va bien, donc !

Nous pourrions être amenés à penser qu’un tel handicap serait synonyme d’incompatibilité avec la pratique de sports de glisse exigeants à l’instar du ski. Baisser les bras face à l’adversité?! Il n’en n’est rien, et il a de quoi être fier ! Vous avez surement déjà entendu le fameux adage « Les seules barrières sont celles que l’on s’impose », et bien cette citation prend tout son sens lorsque l’on se retrouve sur les pistes avec Maxence en tandem avec son accompagnateur et Sifflote la Marmotte qui fait du freestyle sur son snowboard ! Avec un peu de recul, on s’aperçoit que « tout est question d’adaptation », confie le papa.

DSC_4521.JPG
Notre jeune ambassadeur et son papa – Photo: Noé Bugnot

Pour l’anecdote, Maxence et ses parents viennent à Piau Engaly depuis 6 ans pendant les vacances de février ainsi que certains weekends et lors d’événements. Il avait d’ailleurs ouvert le Derby des Pyrénées il y a deux ans et participé à certaines Flèches organisées par l’ESF.

Le tandem a quant à lui été acheté par la famille et les amis de Maxence il y a 4 ans (ce qui signifie que le jeune Toulousain a commencé la pratique du ski sur ses deux jambes) et mis à disposition de l’ESF afin d’en faire profiter d’autres personnes à mobilité réduite et surtout d’en démocratiser la pratique qui demeure encore assez marginale au sein des stations de ski. C’est donc un petit « projet » porté par la station et l’ESF d’une part, et la famille et leurs amis d’autre part.

A toutes les personnes handicapées qui rêverait de pouvoir dévaler les pistes Pyrénéennes, sachez qu’à Piau tout est fait pour que ce genre de pratiques se développe afin que les loisirs sportifs soient accessibles à tous sans exceptions.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s